Développement personnel

Les 5 blessures émotionnelles Lise Bourbeau

C’est à Lise Bourbeau1 que l’on doit un magnifique travail de description et d’analyse des 5 blessures émotionnelles : la blessure d’abandon, la blessure d’humilation, la blessure d’injustice, la blessure de rejet et la blessure de trahison. Ces blessures laissent de profondes empreintes et impliquent la plupart du temps de faire une thérapie pour s’en sortir.

Les blessures émotionnelles, quésaco ?

Définition

Aujourd’hui, elles sont vraiment très familières dans l’univers du développement personnel. Grâce à l’excellent livre de Lise, Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même. Chaque blessure présente des caractéristiques bien spécifiques, et demande une approche et un traitement particuliers, adaptés. Il est nécessaire de les soigner, car si vous ne le faites pas, elles vous pourrissent la vie au quotidien. Cela demande une vigilance de chaque instant pour aller vers la guérison.

Je fais le ménage avec mon coach perso pro

Il vous faut souvent plusieurs années pour vous en sortir. Vous devez donc apprendre la patience et pratiquer la bienveillance envers vous-même. D’autant plus que ces blessures sont le plus souvent inconscientes, échappant à votre conscientisation. En effet, elles restent tapies dans l’ombre de vous-même. De ce fait, le praticien doit faire un vrai travail de fourmi, afin d’aider les patients blessés dans l’enfance, dans l’adolescence ou à l’âge adulte à guérir.

« La vie, c’est ce qui arrive lorsqu’on se préparait à faire autre chose. ».

John Lennon

Du pain sur la planche pour le coach en développement personnel

Je fais le strike

De fait, pour le praticien, il y a toujours beaucoup de choses à soigner, de défis à relever. Je peux même vous dire que beaucoup de personnes blessées peuvent faire un STRIKE, et avoir 100% des cinq blessures. Et cela afin de ne pas faire de jalouse ! Il peut leur arriver d’en avoir deux ou trois au même moment. Très souvent, le foetus ressent la blessure émotionnelle dans le ventre de sa mère, dès lors que les parents n’ont pas fait un mariage d’amour. En effet, il est sensible au manque d’amour parental. Il se sent déjà rejeté, blessé, humilié.

Je guéris mes blessures

Depuis que j’exerce ce beau métier de coach de vie, j’ai eu l’opportunité de travailler avec des personnes blessées, comme « la guerrière ». Après l’avoir accueilli à la porte d’entrée et l’avoir conduit jusqu’à mon cabinet de consultation, je l’invite à s’installer confortablement dans le fauteuil situé en face de moi. C’est une femme d’une trentaine d’années, très brune, affichant un large sourire. Après lui avoir demandé de me dire ce qui l’amène, elle m’explique qu’elle est confrontée à un problème de souffrance au travail depuis son retour de congé maternité.

« Jamais la violence, l’inégalité, l’exclusion, la famine, et donc l’oppression économique n’ont affecté autant d’êtres humains dans l’histoire de la terre et de l’humanité. ».

Jacques Derrida

Ma cliente a vécu l’enfer au travail

L’enfer, ce n’est pas que pour les autres

Cela engendre au quotidien des relations exécrables avec sa hiérarchie. Les larmes viennent rapidement à ses yeux quand elle évoque les situations répétitives qui se produisent. Elle apporte une foule de détails. Soudain, je me lève et je me rapproche de mon paperboard qui est installé dans un angle du cabinet. Je commence à dessiner un joli cœur et pour chaque situation évoquée par ma cliente, je dessine une large et grande flèche noire. A la fin, il y a plusieurs flèches qui traversent ce magnifique cœur de part en part, qui saigne abondamment.

Le coeur de ma cliente saigne abondamment

Puis, je regarde ma cliente qui a pu symboliser, métaboliser toute sa souffrance, ses blessures répétées. Je l’invite alors à se lever et à retirer elle-même une à une toutes les flèches noires de son cœur ensanglanté. Et de ressentir l’émotion qui est liée à cette libération. Son visage se détend et s’apaise. Je l’invite à respirer calmement et profondément, pour ressentir cette libération, « l’engrammer » profondément en elle. Elle se rassoit et enfonce son dos plus profondément dans le fauteuil. Ce fut le début de sa première séance de coaching avec moi.

« J’ai rencontré Patrick à un moment de ma vie où j’étais complètement « désaxée » et à la recherche de moi-même. Il m’a permis de mettre des mots sur mon mal-être, d’accueillir et de comprendre mes blessures…Il m’a aidé à reprendre confiance en moi et en la vie ! Gratitude à toi et merci pour cette belle énergie que tu m’as transmise pendant nos séances. Tu m’as ouvert les yeux et le coeur et m’as fait comprendre que le changement ne prend qu’un instant… Merci infiniment Patrick… ».

Le témoignage de ma cliente

Du côté de tous les blessés du monde

Je ne supporte pas l’injustice

En fait, je me suis rendu compte très jeune que j’étais toujours du côté des oubliés, des humiliés, des blessés, des méprisés, des « sans dents », etc. Au collège, le jour de la rentrée scolaire, j’échangeais mon cartable neuf contre un vieux cartable. Et ça me rendait vraiment heureux de faire plaisir à un élève dont les parents étaient visiblement moins argentés que les miens. Aujourd’hui, c’est toujours la même foi qui m’anime, pour donner le meilleur de moi-même au plus grand nombre de clients(es) possible.

Je saisis les opportunités

Comme vous le savez bien, rien n’arrive jamais par hasard dans la vie. Et bien évidemment, personne n’échappe pas à la règle. De fait, je me dis que toutes les blessures ont un sens profond, qu’il vous faut impérativement conscientiser, pour aller bien. En effet, il s’agit pour vous de comprendre tous les messages cachés, puisque vous devez savoir que votre inconscient veut toujours votre bien, en toutes circonstances. Et conscientiser ça, c’est vraiment très aidant, et ça vous fait beaucoup de bien.

La PNL croise les archétypes de C.G.Yung

La PNL (Programmation Neuro Linguistique) vous enseigne que « Tout comportement a une fonction positive ». De plus, Carl Gustav Yung a étudié la question essentielle de l’ombre. En effet, l’ombre est une partie de la psyché formée de la part individuelle qui ne se connaît pas elle-même, et dont l’existence même est souvent ignorée. C’est l’un des principaux archétypes décrits par Carl Gustav Yung dans la cadre de sa psychologie analytique (source Wikipédia).

« Les mécanismes inconscients contrôlent la plupart de nos comportements, nos choix, nos émotions, nos décisions, comme le montrent de nombreuses expériences de psychologie. La conscience ne serait que la partie émergée de l’iceberg des processus cognitifs. ».

John Bargh, 21 février 2014,  POUR LA SCIENCE N° 437|

1 – Lise Bourbeau