Développement personnel

Je change ma vie

Aujourd’hui, il y a bel et bien une profonde aspiration au changement de vie et à vivre des transitions chez beaucoup de personnes. Elles partagent peut-être le même sentiment qu’elles vont continuer de souffrir, si elles restent dans la même situation personnelle et/ou professionnelle.

Pour autant, elles peuvent se sentir totalement paralysées, impuissantes, désemparées. De plus, elles ont peur de l’avenir. Elles peuvent ne pas savoir quoi faire et risquent de choisir les options, les solutions de « sortie de crise » qu’elles perçoivent être les moins pénibles pour elles. Pensez-vous vivre la même chose ? Comment changer de vie ? Ou comment changer de voie ? Comment avoir un projet de vie, une mission de vie ?

Prendre conscience de ma situation de départ

Faire mon bilan

Vous voulez changer les choses ? Alors commencez par faire le bilan complet de la situation que vous vivez actuellement. Qu’est-ce qui vous apparaît carrément insupportable ? Par ailleurs, qu’est-ce qui vous rend irritable, déprimé, frustré ? Et qu’est-ce qui vous pourrit la vie ?

Identifier mes croyances limitantes

Ensuite, vous devez « rentrer en vous-même » et faire le ménage de vos croyances, de vos valeurs, de vos aspirations les plus profondes. Diagnostiquez ce que vous ne supportez plus, ce que vous ne voulez plus voir, entendre, ressentir, etc. Avant de travailler sur ce que vous voulez.

Rentrer en moi

Ce temps d’introspection est juste nécessaire pour vous. D’ailleurs, comment pourrait-il en être autrement ? Les réponses à vos problèmes ne sont pas forcément à l’extérieur de vous. Votre souffrance est peut-être liée à l’insuffisance de votre bienveillance à l’égard de vous-même ?

Sortir de ma zone de confort

Dès lors que vous démarrez ce travail de retour sur soi, vous ne pourrez pas éviter de sortir de votre zone de confort. En effet, tout changement de vie suppose que vous vous délestez de certains comportements, de certaines habitudes, de certains automatismes inadaptés au présent.

« Le début d’une habitude est comme un fil invisible, mais chaque fois que nous répétons l’acte, nous renforçons le fil, y ajoutons un nouveau filament, jusqu’à ce qu’il forme un gros câble et lie irrévocablement nos pensées et nos actions. ».

Orison Swett Marden

Maîtriser les processus du changement de ma vie et de mes transitions

Le modèle de Hudson

Frederic Hudson (1934-2015) était un philosophe et sociologue réputé. On lui doit un brillant modèle, le fameux « modèle de Hudson », qui est toujours une grande source d’inspiration dans le domaine du coaching et du management. Ce modèle identifie quatre étapes du changement.

La première étape : le lancement

La première étape est celle du lancement, du démarrage de votre projet. C’est celle qui correspond à un niveau de motivation et d’action élevé.

La seconde étape : le déclin

La seconde est celle du déclin. C’est celle où les choses commencent à vous peser, et où votre motivation, votre énergie ont pris du plomb dans l’aile.

La troisième étape : le marasme

Vient ensuite la troisième étape, celle du marasme. Là, vous avez réellement besoin de faire une pause, de faire du « cocooning ». C’est celle où vous démarrez un coaching ou une thérapie. Enfin, après avoir rebattu les cartes, vous entrez dans la quatrième étape, celle du renouveau.

La quatrième étape : le renouveau

Ce cycle peut se répéter ou pas ou encore partiellement, en fonction des différentes situations que vous vivez. Au vu de ce modèle, il apparaît « normal » de vivre des moments de tension, dans votre vie personnelle ou professionnelle. L’essentiel étant d’être au fait des processus à l’oeuvre.

« L’habitude est le meilleur des serviteurs ou le pire des maîtres. ».

Nathaniel Emmons

Prendre le contrôle de ma vie

Ma porte d’entrée

Le modèle de Hudson vous a montré que le changement est un processus naturel, à l’image de ce que vous pouvez d’ailleurs observer dans la nature. Les situations ne sont jamais complètement figées, et il y a toujours une porte d’entrée quelque part qui n’attend que vous. Alors franchissez-la !

La clarification de mon objectif

Une fois que vous avez bien débroussaillé le terrain, il vous faut maintenant sortir les bons outils pour que vous puissiez poursuivre le travail dans les meilleures conditions possibles. Le premier à utiliser étant celui de la clarification de votre objectif, de votre « grand objectif ».

Mon plan d’action

En effet, vous avez besoin d’une boussole, d’un plan d’action directeur, afin d’arriver à bon port. Gardez en tête que le capitaine, c’est bien vous, et personne d’autre. Votre objectif ne dépend que de vous, sinon ce n’est pas un véritable objectif, mais la projection d’autres personnes que vous.

Mes nouvelles habitudes

Dès lors que vous avez votre plan d’action, vous savez ce qui vous reste à faire : le mettre en place, accomplir tout ce que vous avez l’intention de réaliser. Une nouvelle habitude s’installe au bout de trois semaines a minima. De ce fait, votre meilleur atout, c’est votre détermination.

« Si un élément externe vous fait souffrir, votre douleur n’est pas causée par cet élément comme tel, mais par votre propre jugement de cet élément ; et vous avez le pouvoir d’annuler celui-ci à tout moment. ».

Marc Aurèle

Garder mon cap

Rester focus

Il est fondamental pour vous de rester focalisé sur l’atteinte de votre objectif, sur la réalisation de votre projet. Sachez que vous aurez inévitablement des revers. Si quelqu’un vous dit le contraire, c’est qu’il n’a jamais construit un véritable plan d’action directeur.

Me faire confiance

Ensuite, faites-vous confiance, c’est essentiel. Si les choses sont bien claires dans votre esprit, tout va parfaitement bien. Sinon, prenez le temps de les éclaircir, de dissiper le brouillard éventuel. D’abord, vous prenez une décision, et ensuite, vous passez à l’action, que vous pourrez « corriger ».

Amour de soi, confiance en soi et estime de soi

Votre confiance en soi est le fruit direct de votre amour de soi, et de votre estime de soi, ce qui forme in fine un magnifique tiercé gagnant ! Rajoutez un engagement sans failles, et les dés seront jetés de la bonne manière sur le terrain de vos actions et de vos réalisations.

Pour quoi je fais cela ?

Enfin, la cerise sur votre gâteau, c’est le sens, le « pour quoi? » vous faites ce que vous faites. Le coaching1 se préoccupe constamment du sens que les personnes accordent à ce qu’elles font dans leur vie. Il est difficile d’obtenir de beaux résultats s’il n’y a pas de sens aux choses que vous réalisez.

1 – Centre de formation au coaching

« Fixez-vous des normes plus élevées que celles qu’on attend de vous. ».

Henry Ward Beecher