Développement personnel

Je développe mon intelligence émotionnelle

Tout est fait pour que notre égo soit gonflé comme la grenouille qui croyait naïvement qu’elle pouvait être plus grosse que le boeuf. L’intelligence émotionnelle, c’est la solution. Je ne résiste pas à l’idée de partager ici avec vous cette magnifique fable de Jean de la Fontaine.

Une grenouille vit un boeuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle qui n’était pas grosse en tout comme un oeuf,
Envieuse s’étend, et s’enfle, et se travaille
Pour égaler l’animal en grosseur,
Disant : Regardez bien, ma soeur ;
Est-ce assez ? Dites-moi ; n’y suis-je point encore ?
— Nenni. — M’y voici donc ? — Point du tout. — M’y voilà ?
— Vous n’en approchez point. La chétive pécore
S’enfla si bien qu’elle creva.
Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages :
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs,
Et Tout petit Prince a des Ambassadeurs,
Tout Marquis veut avoir des Pages.

Comment ne pas me faire avoir ?

C’est facile de me faire avoir comme la grenouille

Il me vient en tête une autre image. Celle d’une belle scène d’un film de Steven Spielberg, ce réalisateur qui a nous a fait connaître Indiana Jones dans ses incroyables aventures d’archéologue vraiment peu conventionnel. Cette belle scène, c’est celle où le héros se retrouve avec un vieux templier qui garde jour et nuit le trésor depuis des siècles, la coupe du Graal. Le méchant du film regarde toutes les coupes qui s’étalent devant ses yeux remplis d’avidité. Il a été mis en garde par le vieux templier. S’il ne choisit pas la bonne coupe, il périra. Il finit par choisir une coupe rutilante, croyant avoir trouvé le fameux Graal. Mais, il a fait erreur et il disparaît en poussière ! C’est au tour d’Indiana Jones, qui lui fait le bon choix. Il s’empare de la coupe la plus simple faite de seul bois, et pas rutilante.

Mon égo envahissant

C’est toujours l’égo, cette partie de vous prête à s’enfler à tout instant, qui fait des siennes. Oui, cet égo est rusé comme un vieux renard, et il sait vous tendre des pièges sur votre chemin de vie. C’est pour cette raison qu’il est essentiel de cultiver des valeurs profondes comme l’humilité, l’allégeance, la persévérance. Les grands maîtres spirituels sont toujours très humbles, car ils font allégeance à une force plus grande qu’eux : Dieu, l’Univers, etc…J’ai vécu en Normandie, à quelques kilomètres d’Esteville, un des lieux où l’Abbé Pierre résidait. Sa chambre était vraiment « spartiate », simple et aussi humble que lui. J’aimais plus que tout aller dans la petite chapelle où il officiait. J’y respirais et ressentais fortement sa présence, et cela me faisait beaucoup de bien au coeur.

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde. ».

Bouddha

Le monde dangereux et sombre des illusions

Le culte égotique

Le monde dans lequel vous vivez est fait d’illusions, de faux-semblants et de chausse-trappes. Et c’est dans ce monde que votre égo peut s’enfler à loisir. D’ailleurs, les réseaux sociaux contribuent à alimenter indirectement ce culte de l’égo. Avec les selfies, les like, les posts, etc. Ne vous méprenez point : je ne suis pas du tout anti réseaux sociaux, puisque je les utilise moi aussi. Comme tout un chacun. Je reconnais leur utilité. C’est le prix à payer pour avoir une visibilité. Tout est fait pour que l’humanité communique virtuellement, avec des écrans de toutes tailles. L’Intelligence Artificielle risque de transformer les personnes en robots. Pour autant, c’est à ce moment précis de l’histoire humaine que les égos deviennent des grenouilles et se gonflent énormément !

Suivre la voie des grands maîtres spirituels

C’est donc très important, pour vous comme pour moi, de garder en tête que l’humilité peut être d’un immense secours, à chaque instant. La philosophie du bouddhisme peut être une véritable source d’inspiration, de réflexion et de salutaire prise de recul. Un livre m’a particulièrement touché. Il s’agit du livre du Vénérable Henepola Gunaratana, moine bouddhiste, préfacé par Arnaud Desjardins, « Les huit marches vers le bonheur ». Ce livre présente ces huit étapes qui permettent de trouver la paix du coeur, la compassion et la sagesse. La Compréhension Juste, la Pensée Juste, la Parole Juste, l’Action Juste, les Moyens d’existence Justes, l’Effort Juste, l’Attention Juste, la Concentration Juste. Ce livre est une véritable feuille de route du physique, du mental, de l’émotionnel, etc.

« Ce n’est pas assez d’avoir l’esprit bon, mais le principal est de l’appliquer bien. ».

René Descartes

Lâcher mon mental et laisser mon égo à la niche

J’apprends le lâcher prise

L’égo prend sa source dans le cerveau. Et à l’origine, c’est le cerveau reptilien qui lui donne de l’importance et de la « gonflette ». En effet, il est chargé de garantir la survie de la personne face à n’importe quel danger. C’est le fameux flee, freeze or fight. Fuir, se figer ou combattre. Tout un programme, non ? Mais, la nature fait bien les choses, puisqu’il y a également le cerveau limbique (le cerveau émotionnel) et le néo cortex (le cerveau de l’intelligence capable d’envoyer des astronautes sur la Lune). Bref, l’identité se fonde sur cet égo bien présent. Vous imaginez combien il va être difficile ensuite de s’en détacher. J’ai entendu dernièrement l’expression Développement Impersonnel, qui est carrément à l’opposé du Développement Personnel1 par tous les moyens possibles.

L’intelligence émotionnelle

Lâcher le mental est la seule voie qui vous permettra de ne pas être « réquisitionné » par votre égo, qui ne cherche qu’à vous recruter. Pour que vous soyez à son seul service. Et pas à votre service ! Les travaux de Daniel Goleman sur l’Intelligence Émotionnelle ont largement démontré l’importance du QE (Quotient Émotionnel) et des émotions dans la vie des personnes. Le QI (Quotient Intellectuel) n’est pas le seul paramètre de l’intelligence humaine. Il faut aussi prendre en considération les réactions émotionnelles ». Et de fait, il faut impérativement prendre en compte le corps, ce « temple » de la perfection. Car c’est le « conducteur » de l’émotionnel. C’est par lui que les émotions circulent nécessairement : vous pouvez avoir mal au dos, au ventre, à la tête, etc. C’est dans le corps.

« Prenez tous les soirs des douches de gratitude, qui enlèveront les poussières inutiles de l’égo, vous réjouiront le coeur, et vous révèleront toutes vos forces, intérieures et extérieures. ».

Christophe André

1 – NLPNL EU