à la une

Le coaching en pratique

Choisir le bon coach

Choisir le bon coach, c’est la même démarche que choisir le bon médecin. Je pense que vous êtes comme moi : vous ne prendriez jamais de rendez-vous avec un médecin qui n’est pas médecin ! Vous avez besoin d’avoir confiance dans sa formation médicale et sur son autorisation d’exercer la médecine. En France, au niveau du département, c’est le Conseil départemental de l’Ordre des médecins qui est l’interlocuteur direct des institutions publiques locales. Il tient notamment à jour le tableau des médecins, vérifie leur statut, valide ou pas leur demande d’installation, etc. Choisir le bon coach, c’est donc essentiel pour vous.

Je veux choisir le bon coach

Cette volonté, il est parfaitement légitime de l’avoir, avant de vous engager dans un coaching personnel ou un coaching professionnel. De la même façon que vous voulez être certain d’avoir un vrai médecin, vous voulez être sûr de choisir le bon coach, donc qualifié ! De fait, être coach, c’est un vrai métier, qui s’est structuré et également professionnalisé.

Cela étant, il est vrai que le coaching est un métier plus récent que celui de médecin ! En tous les cas, en France, il est arrivé bien plus tardivement qu’aux USA. Mais, comme cette approche est pragmatique donc efficace, elle s’est développée considérablement en France, notamment grâce à des coachs émerites, comme Vincent Lenhardt et François Délivré.

Cependant, il ne faut pas ignorer qu’il y a des critiques virulentes du coaching. Et qu’il y a des détracteurs, des opposants qui n’accordent aucun crédit à cette approche. Il faut dire qu’il y a eu certaines dérives, et le nier serait contreproductif et inutile. D’autant plus qu’il y a encore des coachs qui s’installent après une semaine de stage de développement personnel !

« Les grands hommes sont soucieux d’éthique, les petits d’étiquette. ».

Claude Frisoni

Le rapport 2021 de la MIVILUDES

La MIVILUDES1 (Mission Interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives Sectaires) a publié son rapport 2021. Qui montre le bien-fondé d’assurer une vigilance accrue à l’heure actuelle. En effet, il y a bel et bien des dérives sectaires, et c’est tout à fait normal que la Miviludes « veille au grain ». Qui dit secte dit groupe un minimum organisé.

Il n’est point nécessaire ici de citer des noms de sectes, mais nous savons tous qu’il y en a qui embrigadent (et peuvent mettre sur la paille) des personnes fortement vulnérabilisées dans un monde de plus en plus incertain et instable, qui suscite énormément de méfiance chez beaucoup de gens.

La crise sanitaire en 2020 a constitué un énorme catalyseur qui a vu proliférer de nouveaux acteurs, « maîtres-experts » des outils de communication et de ses codes. De plus, ils connaissent parfaitement les techniques de manipulation et savent exploiter les peurs, les angoisses, les colères, les frustrations, les ruminations, etc.

« Le présent rapport reflète le travail essentiel que la MIVILUDES conduit chaque année, avec sérieux et humanité. Il montre objectivement ce que sont aujourd’hui les dérives sectaires, les nouvelles
formes qu’elles revêtent et leur capacité à exploiter les crises que nous traversons. Il illustre également le travail méthodique que les agents de la MIVILUDES réalisent sans relâche auprès des familles, des proches, des associations ou encore des entreprises. ».

Sonia BACKÈS, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer, chargée de la Citoyenneté

Choisir le bon coach en toute sécurité

Choisir le bon coach suppose que vous ayez préalablement un guide, voire un référentiel qui vous présente les caractéristiques essentielles de ce métier, ses fondements, son fonctionnement. Bref, il est très important pour vous de connaître le code de conduite de cette profession de coach, ses « tenants et aussi ses aboutissants » en quelque sorte.

En effet, bon nombre de personnes semblent encore ignorer qu’il n’y a pas que les psychologues, les médecins, les psychanalystes, etc., qui respectent un code de déontologie et d’éthique strict, qui garantit que chaque personne est unique et qu’à ce titre, son intégrité doit impérativement être préservée. Il y a aussi les praticiens du coaching bien sûr.

Voici un extrait du code de déontologie d’une fédération de coachs très réputée (la SFCoach). Il s’agit de l’Art. 1-4 sur les devoirs du coach pour garantir le respect des personnes : « Conscient de sa position, le coach s’interdit d’exercer tout abus d’influence. ». Sans commentaires, non ? Le coach se doit donc de respecter ce code de déontologie du coaching.

« Dans la mesure où l’éthique naît du désir de dire quelque chose de la signification ultime de la vie, du bien absolu, de ce qui a une valeur absolue, l’éthique ne peut pas être une science. ».

 Ludwig Wittgenstein

Le RNCP, le gage de crédibilité et de sérieux

Avant le RNCP (Répertoire National des Compétences Professionnelles) qui recense tous les diplômes et titres reconnus en France délivrés par l’État, il y a d’abord l’appartenance à un réseau professionnel, qui est une garantie de sérieux. Le coaching, c’est un métier de top service rendu aux clients qui accordent leur confiance.

Maintenant, revenons au RNCP. C’est donc la liste des formations et des titres certifiés par la CNCP2 (Commission Nationale de la Certification Professionnelle). Un titre certifié permet à son titulaire de prouver les compétences, aptitudes et connaissances nécessaires à l’exercice d’un métier ou d’une activité professionnelle.

Tous les titres inscrits au RNCP sont accessibles par la voie de la formation initiale ou continue, via la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) notamment. Vous voyez qu’on est bien loin des dérives sectaires qui font des coachs de méchants gourous à éviter absolument, de dangereux personnages.

« L’agrément de la raison ne suffit pas pour adopter une éthique. Il faut aussi l’adhésion du coeur. ».

Zaki Mubärack

« I am not your gourou »

Pour les personnes qui connaissent la PNL (Programmation Neuro Linguistique), « I am not your gourou » est une vraie référence. En effet, il s’agit du titre d’un documentaire tourné lors d’un séminaire d’Anthony Robbins3, le plus grand coach du monde aux yeux de beaucoup de gens. Notez ici qu’il est souvent cité dans la bibliographie des livres de PNL.

Dans ce magnifique documentaire (Netflix), vous découvrez une jeune femme blonde qui a été victime de violences durant son enfance causées par plusieurs personnes de sa famille, membres d’une secte. Et à un moment donné, elle fond en larmes et Anthony Robbins lui ouvre en grand les portes de la résilience, de sa reconnection à l’amour de soi.

Il lui parle de Cloe Madanes, qui est une thérapeute familiale internationalement reconnue. Il lui propose de suivre sa formation de thérapeute, afin qu’elle puisse aider les femmes victimes de violences et de viols. C’est infiniment émouvant de voir cette femme pleurer à nouveau, mais cette fois c’est de la joie de se sentir à nouveau exister, vivre.

« Le secret du succès est d’apprendre à utiliser la souffrance et le plaisir au lieu de laisser la souffrance et le plaisir vous utiliser. Si vous faites cela, vous contrôlerez votre vie. Si vous ne le faites pas, votre vie vous contrôlera. ».

Anthony Robbins

1 – MIVILUDES

2 – CNCP

3 – Anthony Robbins