Le coaching en pratique

Les 2 soeurs Pnl et Hypnose

Quel lien existe-t-il donc entre la PNL (Programmation Neuro Linguistique) et l’Hypnose ? Comme le dit Olivier Lockert, dans son livre « Hypnose Evolution humaine Qualité de vie Santé », « la PNL est issue de la pratique d’Erickson, qui faisait de l’Hypnose…L’essence de la PNL est donc forcément hypnotique. ». Ces deux approches s’accordent à dire que ce sur quoi vous portez votre attention devient votre perception de la réalité.

Dit autrement, toutes les deux reconnaissent l’importance stratégique de vos canaux sensoriels. La vue, l’audition, le kinesthésique, l’odorat et le goût. C’est le fameux VAKOG. Ces filtres déclenchent une façon de voir les choses, mais ce que vous voyez n’est pas la réalité ! De fait, vous avez toute latitude pour porter un autre regard sur la situation. Et pour lui attribuer un autre sens. Changez votre focus et les choses changeront autour de vous !

« Les gens ont très souvent des croyances limitatives sur ce qu’ils sont et ce qu’ils peuvent faire. Parce qu’ils n’ont pas réussi par le passé, ils croient qu’ils ne pourront pas réussir à l’avenir. Ainsi, par peur de la douleur, ils essaient sans cesse d’être <réalistes>. Ceux qui affirment constamment <Soyons réalistes> sont uniquement guidés par la peur morbide de subir une nouvelle déception. Par peur, ils développent des croyances qui les font hésiter et les empêchent de donner leur maximum ; en conséquence, ils obtiennent des résultats limités. ».

Anthony Robbins

Une double approche hors du commun

Sur la ligne de départ, l’Hypnose

Le fondateur

Dans les années 1970, les fondateurs de la PNL, Richard Bandler et John Grinder, ont largement explicité et modélisé l’approche de Milton Erickson. En effet, c’était un thérapeute vraiment hors du commun, radicalement empirique. Il organisait sa pratique thérapeutique à partir de ses observations et sur ses ressentis plutôt que sur des présupposés ou des hypothèses théoriques.

Une approche pragmatique

Tel est le pont à faire entre l’Hypnose et la PNL : l’observation directe est la boussole qui guide le travail avec les patients ou les clients. Car, ces deux approches accordent la même importance à ce qui est observable. Et c’est à partir de cette observation que Milton Erickson construisait ses interventions thérapeutiques. En effet, il se laissait guider par les difficultés et les ressources spécifiques de ses patients.

« La croyance que je considère comme vraie…est celle qui me permet de faire le meilleur usage de ma force, me donne les meilleurs moyens de transformer mes vertus en action. ».

André Gide

Deux techniques puissantes et efficaces

Les 2 soeurs PNL et Hypnose, même combat ?

La PNL et l’Hypnose mobilisent l’inconscient des personnes, au travers des différents outils qu’elles leur proposent, afin de les aider à résoudre leurs difficultés. D’ailleurs, il est facile de combiner ces deux approches. Que ce soit dans le champ de la thérapie ou du coaching de vie, à Toulouse ou en ligne. Et la PNL, comme l’Hypnose, sont des modèles, pas des théories. Les modèles décrivent comment le système fonctionne.

L’intention positive

Dans l’esprit de la PNL, et en plein accord avec l’Hypnose éricksonienne, le terme de résistance, propre à d’autres approches thérapeutiques, n’existe pas. En effet, la PNL présuppose que « Tout comportement a une intention positive ». Et aussi que « Chacun de nous possède les ressources nécessaires pour évoluer, atteindre des objectifs ou résoudre des problèmes ». Très belle vision de l’être humain, non ?

« C’est l’esprit qui fait le bien ou le mal, qui nous rend heureux ou malheureux, riche ou pauvre. ».

Edmund Spenser

Créer un climat de confiance et de respect mutuel

La PNL et l’Hypnose mettent notamment le focus sur la dimension de la relation, sur la synchronisation, sur l’écoute active, sur la reformulation. En effet, il s’agit d’établir un rapport basé sur la confiance et sur la sécurité. D’ailleurs, le message implicite qu’adresse le praticien à ses patients ou le coach de vie à ses clients est : « Nous avons des points communs, je suis désireux et capable de comprendre votre point de vue ».

De là, découle une communication résolument constructive, bienveillante, efficace, dans une perspective gagnant-gagnant. De fait, dans la PNL comme dans l’Hypnose, celui qui sait, c’est toujours le patient ou le client ! Et comme le disait fort à propos le philosophe Socrate, « Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien ». Il convient de rester toujours humble et de se montrer le plus flexible possible, en toutes circonstances.

Le témoignage d’un coaching réussi

« Gérant d’une entreprise du bâtiment depuis une quinzaine d’années, j’ai commencé artisan seul et aujourd’hui nous sommes une vingtaine de personnes. J’ai toujours années après années évolué et depuis quelques temps j’ai l’impression de stagner, voire de ne pas ou plus avancer. Devant ce constat je cherche des solutions et en navigant sur les moteurs de recherches je comprends que le coaching peut être une aide. Après recherches (à dominantes géographiques) je rencontre Monsieur Farré. Je m’attendais à des entretiens presque scolaires, avec un savoir-faire débité et donc à prendre de mon côté. Mais pas du tout, les entretiens se font sur fonds d’échanges et donc de discussions. Au premier rendez-vous Monsieur Farré nous laisse nous présenter et surtout exprimer notre besoin.

En réponse à notre besoin un échange se met en place (documents, outils et autres citations à l’appui). Pour ma part mon besoin portait sur deux axes, la confiance en soi et l’organisation (ce second point c’est Monsieur Farré qui le détecte). Au milieu de nos longs échanges Monsieur Farré me donne les outils (méthodes d’organisation, juger les priorités, comment aborder un entretien/rendez-vous, l’analyse en général, se poser les bonnes questions…). Aujourd’hui (j’ai rencontré Monsieur Farré à l’automne 2016 sur une période de 3 mois à raison d’une séance d’une heure et demie par semaine) je reconnais avoir bien plus confiance en moi et je travaille bien mieux, dans un même lapse de temps j’abats bien plus de travaille et cela dans un climat bien souvent détendu (beaucoup moins de stress). Je pense avoir progressé et c’est exactement ce que je venais chercher en venant voir un coach. ».

Nicolas gérant d’une entreprise de bâtiment